Soirée Plug&Work 2016 dans ITNation

Soirée Plug & Work 2016

Soirée Plug&Work 2016 dans ITNation

Soirée Plug & Work 2016Dédiée au recrutement de spécialistes IT et financiers, la soirée Plug&Work s’est tenue le 15 novembre à l’European Convention Center de Luxembourg pour tenter de répondre à une pénurie de candidats dans le secteur de l’IT.

Organisée par Moovijob, la soirée de recrutement Plug&Work a accueilli ce mardi soir une quarantaine d’entreprises. Elles y présentaient quelques 700 postes à pourvoir, dont 500 dans l’IT.

Du côté des recruteurs, le développement est en effet présent sur toutes les lèvres: développeurs Java, .Net, SharePoint ou d’applications mobiles sont activement recherchés. « Il s’agit des métiers les plus problématiques aujourd’hui, précise Yannick Frank, Country Manager de Moovijob Luxembourg. Par le biais d’un tel événement, nous essayons de répondre à cette pénurie de spécialistes IT ».

Privilégier la rencontre

Dans cette optique, Moovijob, en collaboration avec l’ADEM et Digital Lëtzebuerg, a procédé à une présélection pointilleuse des 1736 candidatures reçues. 864 personnes ont ainsi été invitées à l’événement, dont 500 cherchant un emploi dans le secteur ICT. « Grâce à cette étape préliminaire, nous sommes plus ou moins sûrs de rencontrer des profils adaptés à nos demandes. Nous recherchons une dizaine de candidats, principalement des ingénieurs systèmes. Une telle soirée nous permet donc de gagner beaucoup de temps dans notre procédure de recrutement », indiquent Sandrine Boucquey et Kheira Nougal, responsables RH chez EBRC.

Dans une ambiance décontractée, l’afterwork Plug&Work permet également de « casser les codes du recrutement, autour d’un cocktail dinatoire », mentionne Yannick Frank. Les entreprises l’ont bien compris. « Pour nous, l’opportunité d’un tel événement est de rencontrer des candidats dans des conditions différentes. Il ne s’agit pas simplement de recevoir un CV, mais d’apprendre à connaître la personne, de voir si elle correspond à la philosophie de la société et de développer son intérêt pour l’entreprise », ajoutent Annabelle Buffart et Brice Bortolet, représentant de la société Agile Partner. Pour Sylvain Perez, CEO de q-leap, « au-delà du fait de découvrir des candidats dans un contexte moins formel, ce genre de soirée permet de présenter et de promouvoir son entreprise. Autre élément non négligeable : il s’agit d’un mode de recrutement moins cher que les méthodes plus traditionnelles ».

Lire tous l'article sur ITNation

 

Maeva Pitou
No Comments

Post a Comment

Comment
Name
Email
Website